Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

MONDIALE 2011 A SALBRIS (Loir et Cher)

9 Août 2011 , Rédigé par G.Griss Publié dans #Automobiles

          La 19ème Rencontre Mondiale des Amis de la 2CV (19th World Meeting of 2cv Friends) s'est déroulée à Salbris du 26 au 31 juillet 2011. Ce rassemblement, 2ème du genre en France, le premier ayant eu lieu en 1987, a été organisé sous l'égide du 2cv Club de France.

          A l'évidence, le 32 Deuche Club se devait d'être présent à cette gigantesque manifestation dans le but de côtoyer de très près le vaste monde de la 2cv, mais aussi de faire connaître le Gers en général et Saint-Clar en particulier. Pour ce, 18 équipages ont décidé de rejoindre le Loir et Cher.

          Un tel déplacement ne s'improvisant pas, une réunion préparatoire avait eu lieu en juin chez Pierre-Yves et Céline afin de définir les modalités de départ et différents détails relatifs à la vie en "communauté" en terres solognotes. De cette assemblée, il ressort que le départ se fera en trois groupes, l'objectif étant de se retrouver le 26 au matin à l'entrée du site de la Mondiale.

           Le premier groupe, "les conforteux", composé de trois équipages, quitte la Gascogne le 23 juillet pour rejoindre un gîte à Souvigny, charmant village situé à une trentaine de kilomètres de Salbris. Ils iront quotidiennement  sur le site de la rencontre et seront plus particulièrement chargés d'effectuer les "courses", évitant ainsi aux "sédentaires" de trop longues files d'attente dans les "supermarkets salbrisiens".

          Le deuxième groupe quitte Saint-Clar le 25 à quatre heures du matin. Ces "courageux", ces cinq lève-tôt, accompagnent Claude qui conduit le HY et dont c'est la première grande sortie.

          Tout au long du parcours le HY se montre docile et parvient sans encombre aux alentours immédiats de Salbris, malgré un détour de presque deux cents kilomètres, le "GPS pascalien" ayant quelque peu déraillé... D'après les premiers échos, ce véhicule, sur la route, a remporté un franc succès, notamment auprès de la gent féminine, à moins que les bonjours et les appels de phare n'aient été adressés qu'au conducteur, toujours sensible aux moindres égards à son encontre...

          Le troisième groupe, "les somnoleux", après la "grasse matinée", prend la route à huit heures pour faire l'escale de nuit à Vatan avant de parvenir à Salbris le 26.

          Le mardi 26, dès 7h 30, les "conforteux" prennent rang sur l'accotement de la nationale 20, à l'entrée de la ville, conscients qu'ils allaient devoir patienter, l'ouverture officielle étant fixée à 10h. Plantés sur place, ils profitent du spectacle offert par les 2cv provenant de toutes parts et échangent quelques propos avec les autres deuchistes placés dans les mêmes dispositions.

          Vers 9h, la colonne qui s'étend maintenant sur plusieurs kilomètres, commence à avancer à très faible allure. Les deuchistes poussent nonchalamment leur carrosse appréciant que les prédictions météorologiques s'avèrent erronées. Bien que gris, le ciel ne pleure pas et la température reste clémente.

          Alors que les "conforteux" s'approchent de l'entrée, ils aperçoivent au loin le HY du club, en provenance du sud tout en constatant que les rues adjacentes à leur route sont remplies de bicylindres. En fait, les autorités, débordées par une telle affluence, semblent les avoir délestés sur n'importe quelle surface bitumée: c'est ce que confirme Olivier au téléphone. Les "courageux" sont maintenant dispersés... Quant aux "somnoleux", à cette heure, après un solide petit déjeuner, ils deuchent entre Vatan et Salbris, encore inconscients de ce qui les attend quelques kilomètres plus loin.

DSCF8401

DSCF8410

DSCF8407          Le comité d'organisation, inspiré, a prévu une "zone tampon" avant que les deuches ne puissent entrer sur le site proprement dit. Cette zone, elle même partagée, offre deux accès à l'accueil: l'un est réservé aux "poids lourds" (HY, Camping-car... véhicules tractant une remorque), l'autre est dédiée aux deuches et dérivés. Par un heureux hasard, Claude le "courageux" ( et son HY) et Sylvain le "conforteux" (et sa 2cv remorquée) se rencontrent et s'arrangent pour rester accolés: ils rentreront les premiers sur le site et choisiront l'emplacement de tout le club. Quant aux autres, dispersés à souhait sur cette zone tampon, ils attendent patiemment leur tour pour en sortir... Les heures s'égrènent: c'est ainsi que "conforteux" et "courageux" se retrouvent sur le site vers 13h soit plus de cinq heures après leur arrivée à Salbris.

DSCF8411

DSCF8413          Les "somnoleux" quant à eux ne se laissent pas aller... A l'entrée de la ville, ils savourent l'apéritif se doutant qu'en parvenant sur le site, ils n'auront plus qu'à "mettre les pieds sous la table"... 

P108083532D.0462          L'emplacement trouvé par Claude et Sylvain s'avère idéal. Ils le balisent et commencent à vider le HY en attendant l'arrivée du reste de la bande.

                Pour le 32 Deuche Club, c'est maintenant que débute la "Mondiale": l'installation de la salle à manger s'impose, installation rapidement suivie du "dégoupillage" des glacières, du premier repas en commun sur le sol solognot et de l'échange des premières impressions desquelles il ressort clairement que l'organisation, en matière d'accueil, s'est laissée déborder de toutes parts.

P1080431.JPG

          Cette première journée mouvementée est consacrée à l'aménagement de l'emplacement du club. Pendant que "courageux" et "somnoleux" montent leurs tentes, le HY pavane fièrement tandis que de nombreuses deuches tournent en rond à la recherche d'un emplacement. Cette ronde infernale durera d'ailleurs une grande partie de la nuit. Par exemple, certains amis toulousains, arrivés à Salbris vers  14h, n'auront accès au site qu'à minuit et se verront contraints de camper hors-site, sur les terre-pleins de la ville et ce, malgré une pré-inscription en bonne et due forme.

          Dès le mercredi 27, alors que nombreux sont ceux qui n'ont pas encore planté les  sardines, les 32 deuchistes ont posé leurs marques. Ils adopteront un emploi du temps presque immuable pendant toute la concentration. En fait, ils navigueront dans le site à la recherche de la deuche qui sort de l'ordinaire, ils traîneront sur la zone commerciale ou resteront sur la "32 Deuche country" en position de farniente absolu.

P1080832          Le site ressemble à un camping démesuré, village au sein duquel les tentes ont été posées en fonction de l'humeur des campeurs, dans un ordre débonnaire. Ici les mobil-home traditionnels sont remplacés par quelques caravanes plus ou moins deuchisées, par quelques HY aménagés voire d'autres "camionnettes" singulières. Les deuches colorées, garées entre ces abris temporaires égaient chaque emplacement, gaieté parfois amplifiée par une marrade donnant envie de partager de plus près les plaisanteries entendues. Au grand dam de certains, la population étrangère est surtout composée d'allemands et de hollandais, la proximité de leur pays d'origine expliquant cet état de fait. Cependant, à des degrés divers, toutes les nationalités européennes sont représentées. Il est vrai que nous sommes dans une Mondiale!

          Il apparaît cependant regrettable que sur un site dédié à la 2cv et ses cousines apparaissent de trop nombreuses voitures n'appartenant même pas à la gamme Citroën...

         Au point de vue deuches et dérivés, force est de constater que les modèles extravagants se font rares. Certes, si le badaud peut parfois tomber en admiration devant telle ou telle réalisation hors du commun, il reste cependant sur sa faim... Il semblerait que, lors des "Nationales", plus de modèles stupéfiants et parfois rocambolesques soient présents...

P1080831P1080834P1080833          La zone commerciale du site comprend quatre parties distinctes.

          Les gargotes au sein desquelles les effluves de grillades se mélangent aux moules-frites ou à d'autres spécialités régionales sont assaillies dès 11h du matin et servent, presque en continu, jusqu'à une heure avancée de la nuit, à la plus grande joie de leurs propriétaires reluquant les tiroirs caisse.

          Les marchands de pièces détachées ne désemplissent pas non plus. A une exception près (2CV-Méhari Club Cassis), tous les grands revendeurs sont présents, leurs étals faisant se délecter les amateurs de mécanique. Certains proposent quelques promotions; d'autres sont plus fermes sur les prix mais tous sont conscients qu'ils n'ont pas effectué le déplacement à Salbris pour rien...

          Les marchands de gadgets à la gloire de la 2cv sont légion: tee-shirt, cartes postales, rammasse-poussières enrichiront les collectionneurs de pacotilles...

          Enfin, le musée de la 2cv présente des pièces rares, notamment une 2cv en bois, grandeur nature, sculptée par Michel Robillard. Cette oeuvre d'art est réalisée en bois fruitier comme le poirier, le pommier, le noyer et le cerisier. Attenant à ce musée, Citroën propose également des véhicules prodigieux qui ont fait ou feront la gloire de la marque.

P1080837

P1080836        Avec une fréquentation de l'ordre de 7500 voitures et la présence de près de 20000 personnes cette concentration s'avère comme un grand succès, certainement digne du livre des records. Cependant, toute médaille ayant son revers, la circulation dans Salbris durant cette Mondiale, relève de celle d'une station balnéaire en pleine saison estivale: aux bouchons succèdent des bouchons, à la grande joie des piliers de bistrot qui se gargarisent de 2cv et de casse-poitrine, tandis que la Maréchaussée, lasse, fatiguée, harassée, exténuée, tente machinalement de diriger le flot de véhicules se présentant à chaque carrefour. Les gendarmes, certainement en nombre insuffisant, s'apparentent à des marionnettes "schtroumpfisées" revêtues d'un gilet jaune, le képi, quant à lui, ayant laissé place à une casquette positionnée parfois à la rappeur... Les deuchistes ayant osé traverser la ville pour se rendre à Chambord ou ailleurs ont bénéficié de ce spectacle cocasse. Au retour de leur périple, et parfois après des heures de queue, pied sur l'embrayage et l'accélérateur, bien que de nature optimiste, ils ont souvent douté de l'efficacité des moyens mis en place par la préfecture au sein de laquelle quelques hauts fonctionnaires, liés à leur bureau climatisé, moquetté, "multi-secrétarisé" n'ont pas su prendre conscience de l'importance d'une telle manifestation. Par bonheur, aucun incident majeur n'est venu perturber leurs perspectives d'avancement...

          Au sein de cette faune estivante, le 32 Deuche Club, lorsqu'il se retrouve, s'attache à privilégier des moments de convivialité, particulièrement lors des dîners ou  d'occasions  particulières. C'est ainsi que l'anniversaire des "jumeaux" nés à un jour d'intervalle a été dignement fêté par un défilé de fatmas plus vraies que nature qui, après avoir mis l'ambiance sur la "32 Deuche country" se sont distinguées, sous la conduite de la gentille Angélique, sur le site en empruntant le petit train mis en place par notre compagnie nationale, train conduit par Bob Marley en personne.DSCF8593

P1080597

DSCF8601          Le soir suivant, bien après que la photo de groupe ait été prise, la visite inopinée d'énergumènes endimanchés provoque un moment d'hilarité lorsque notre célibataire de circonstance attache une importance toute particulière à des rondeurs artificielles... Les moralistes en sont encore tout retournés...

DSCF8609DSCF8600          Cependant, les bons moment restent toujours éphémères.

          Aussi, craignant les éventuels embouteillages de fin de manifestation, quelques "somnoleux" quittent Salbris le samedi matin. Les autres, "conforteux" et courageux", profitent encore pleinement de cette journée et démontent la "32 Deuche country" à partir de 18 heures avant de s'offrir un dernier dîner à la Mondiale, au restaurant du club de rugby local. Pendant ce démontage, la cerise sur le gâteau se présente. En effet le Président du 2CV club de France fait de la retape: s'adressant à Olivier, il souhaite franchement que le 32 Deuche Club ré-adhère à son association oubliant, à n'en pas douter, que lorsque le club lui a demandé une petite subvention pour la première Gasco-Deuche, il n'a même pas daigné répondre à la requête. Sachez, Monsieur le Président, que si la majorité des souvenirs s'estompe avec le temps, d'autres restent gravés à tout jamais!

          A ce jour, il n'apparaît pas comme certain que tous les 32 deuchistes présents à Salbris assistent à la prochaine Mondiale en Espagne. Cependant, tous sont satisfaits d'avoir pris part à une manifestation de telle envergure et de pouvoir mentionner sur leur CV de deuchiste leur présence à Salbris, commune dont les habitants ne peuvent plus rien ignorer de la 2CV.

         




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Peardey 20/09/2011 15:55



Bravo votre reportage sur la mondiale .Espère vous voir en 2013 dans la Sarthe pour la nationale  a Lavaré ( Je ferai parti des organisateurs)  Mary



Lumaga 18/10/2011 17:17



Bonjour Mary,


C'est avec beaucoup de retard que je réponds à votre commentaire au sujet de la Mondiale 2011. Je vous remercie pour vos mots fort sympathiques: ils m'encouragent dans le but que je me suis fixé,
à savoir rendre compte de ce que j'aiu vu et ressenti au cours des différentes manifestations deuchistes auxquelles je participe, et en particulier, celles du club auquel j'appartiens: le 32
Deuche Club.


Il est fort possible pour que nous nous retrouvions à Lavaré.


D'ici là, je vous souhaite de douce heures deuchistes!