Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

LE 32 DEUCHE CLUB AU TOUR DE FRANCE

31 Juillet 2012 , Rédigé par Griss Publié dans #Automobiles

          Lorsque l'organisateur a imaginé cette journée du 16 juillet, journée au cours de laquelle avait lieu l'étape "Samatan - Pau", il était loin de penser qu'autant de 32 deuchistes participeraient à cette balade estivale.

          Pour la circonstance, Jean-Louis avait envisagé un rendez-vous à Auch et un pique-nique du côté de Pessan, en ne prenant surtout pas la route la plus courte. C'est ainsi que sur le parking du "bigger supermarket" de la ville se retrouvent quinze équipages: les chefs d'entreprise ont laissé les clefs de la boutique à leurs employés, les agriculteurs ont laissé la clef des champs aux dieux de la terre, les retraités se sont accordés une journée de congé bien méritée en remettant leur travail au lendemain.

DSCF0851

          Conformément aux consignes reçues, le nouveau secrétaire avait insisté dans sa convocation sur le strict respect des horaires, compte tenu de la fermeture des routes. Ce n'est donc qu'avec le retard traditionnel, cher aux gascons, que les quatorze bicylindres quittent Auch, le convoi étant fermé par le HY du club.

          Nous quittons très rapidement la rocade et empruntons la sinueuse mais ravissante départementale qui mène vers Roquetaillade, Montégut, etc... A cette heure matinale, le soleil déjà bien haut dessine de ses rayons ardents des ombres sur les coteaux gersois pour le plus grand plaisir de nos 2CV, ravies de ronronner entre les champs de blé moissonnés depuis peu et les champs de tournesol, colorés à souhait: au fil des kilomètres, chacun prend conscience du privilège de vivre dans une si belle région..

DSCF0854

DSCF0855

          Parvenus à Pessan, nous effectuons une halte devant la mairie afin de saluer Monsieur Seres, maire de la commune: il est justement sur le bord de la route en grande conversation avec quelques employés municipaux qui font en sorte que le cahier des charges imposé par la société du Tour de France soit parfaitement respecté. Cette halte de courtoisie permet d'inviter Monsieur le Maire à l'apéritif car, c'est sur ses terres, que nous poserons nos valises dans les minutes qui suivent.

DSCF0856         C'est donc entre neuf heures et neuf heures trente que nous arrêtons nos titines dans le champ prêté par le plus grand magistrat de la paroisse: à partir d'un monticule nous verrons les coureurs arriver de loin et s'éloigner, là bas, tout au fond, avant d'entrer dans l'agglomération auscitaine.

          Pressés de déguster le café préparé et offert par le Président, nous disposons les voitures en "pagaille-couvrez", l'alignement impeccable étant bien entendu prévu à l'issue de la pause "arabicale". Une fois de plus nous apprécions notre HY qui outre le fait d'offrir une image du club constitue un moyen privilégié pour transporter toute l'intendance.

DSCF0858

DSCF0863

DSCF0859

          Le passage de la caravane publicitaire n'est prévu que vers treize heures. En attendant, les deuchistes papotent et se décident à positionner les voitures de manière à ce qu'elles soient parfaitement visibles des hélicoptères et du bord de la route, juste histoire de mieux faire connaître le club.

          Cette disposition pensée et repensée avec le HY en toile de fond permettra à la caravane publicitaire de nous reconnaître et de nous saluer maintes fois, tandis, qu'en direct, nous passerons à la télévision.

DSCF0873DSCF0875.JPG          A l'heure qui va bien, sous le parasol qui va bien aussi, Denise a la fabuleuse idée de poser du saucisson et des baguettes fraîches sur la table. Il n'en faut pas plus pour qu'un rosé frais à point fasse son apparition et qu'un casse-croute halal soit improvisé.

          Peu enclin à manger à cette heure-ci, René, pensant déjà au déjeuner, s'acharne à monter son parasol dont il a oublié de pied. Débrouillard, il trouvera le brin de ficelle qui lui permettra de prendre sa pitance de midi à l'ombre et, genou au sol, il découvrira aussi que du blé traîne à terre: après l'épreuve du parassol, il ramassera quelques kilos de graines pour ses poules... (à plumes).

DSCF0879DSCF0880DSCF0865          La route, fermée à cette heure, n'est plus maintenant fréquentée que par quelques véhicules de la DDE, soucieuse du détail et par la maréchaussée qui dispose, à chaque carrefour, l'un de ses éléments. C'est l'occasion de plaisanter, pour une fois, avec les gendarmes sensibles à ce que l'on flatte le galbe et les mensurations de certaines gendarmettes... mais, précisent-ils, ce ne sont pas les moins sévères...

          Un peu avant midi, nous avons la visite de Monsieur Seres: il répond à notre invitation afin de partager le verre de l'amitié. Pour le remercier de son hospitalité, nous lui offrons un petit présent auquel il ne parait pas rester insensible. Pris par ses occupations particulièrement importantes aujourd'hui, il ne reste parmi nous que quelques minutes après quoi, nous nous mettons à table de manière à être libérés du déjeuner avant le passage de la caravane, gadgets publicitaires obligent!

DSCF0896

DSCF0897

DSCF0898

          Effectivement, la caravane se présente à l'heure programmée. Spectacle grandiose, coloré, vivant, elle fait la joie des grands et des petits à l'affût du moindre porte-clef, à l'affût de la moindre casquette...

         Si nous estimons toujours autant les 2CV "Cochonou", nous sommes un peu déçus par leur prestation: nous aurions apprécié un franc ralentissement à notre hauteur et peut-être, une  générosité au moins égale à celle d'autres partenaires du tour... mais après tout, qu'importe!!!

          Cependant, cette caravane laisse une certaine impression de démesure. Les attributions de certains suiveurs ne paraissent pas forcément justifiées... Par contre, nul ne reste insensible au HY du "Coq Sportif" ou à la bouteille d'Evian , 2CV re carrossée!

DSCF0910

DSCF0919

DSCF0921

          Les hélicoptères apparaissant au loin signifient que les coureurs ne vont pas tarder: nous quittons le bord de la chaussée et remontons sur notre monticule afin de mieux les voir, afin de mieux apprécier leurs efforts, afin aussi de mieux se faire voir pensant que la mamie, restée à la maison, nous reconnaîtra sur l'écran du salon... et certains de penser: "pourvu que l'hélico "zoome" sur ma modeste pomme..."

          Les heures d'attente, certes agréables, restent dans les esprits plus marquées que le passage des coureurs proprement dit: en bon professionnels plus ou moins chimiquement stimulés, ils foncent, foncent, foncent... afin d'atteindre quotidiennement la ligne d'arrivée dans les plus brefs délais, voire, pour certains, dans les délais impartis. Bravo messieurs: quelle que soit votre motivation, quelle que soit la forme de carburant que vous utilisez, vous resterez toujours hors du commun. Pour l'heure, vous nous avez offert un show d'une trentaine de secondes, spectacle suffisant pour justifier notre déplacement.     DSCF0930

DSCF0933          Lorsque le voiture balai passe à notre portée, nous comprenons qu'il convient de plier bagages. Avec elle, nous venons de voir le passage du dernier coureur qui, pour cause de chute, accuse un retard de plus de vingt minutes. Nous ne serons pas surpris, un peu plus tard, d'apprendre son abandon. Chapeau quand même!

          Avant de quitter les lieux, la photo de la banderole s'impose! Ceux qui n'y participent pas nettoient déjà les lieux afin qu'il n'y ait nulle trace ici du moindre deuchiste. Ménage fait, le 32 Deuche Club se désaltère une dernière fois et alors que certains reprennent directement la direction de leur case, d'autres font une courte halte chez Jean Louis et Denise afin de contempler la Locomodeuche.... mais là, c'est une autre histoire!  

         Encore une fois, cette petite balade 32 deuchiste restera gravée dans la mémoire des participants. Ceux qui ne sont pas venus évoqueront toujours le travail. Qu'ils ne se soucient pas: personne ne le leur prendra!

DSCF0927

DSCF0936


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article