Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

LA RONDE DES CRECHES 2011/2012

10 Janvier 2012 , Rédigé par G.Griss Publié dans #Automobiles

          En ce début 2012, comme de coutume, les 32 deuchistes ont tenu à constater, de visu, dans quelles conditions les citoyens du canton de Miradoux avaient mis le petit Jésus dans la crèche en cette période de la nativité. Cette activité, largement répandue en France, se pratique généralement dans le cercle restreint du cocon familial, sauf dans ce coin de Lomagne où elle se fait au vu et au su de tout le monde, échappant ainsi à une certaine discrétion, pour le plus grand bien des villages du canton qui bénéficient alors d’une fréquentation inaccoutumée.

           La note d’organisation de la sortie a fixé le rendez-vous de cette ronde à Sempesserre, village natal de Joseph Lagrange, général d’Empire qui, entre autre, en fin stratège, déploya ses talents lors des campagnes napoléoniennes. Quel que soit leur point de départ, vingt neuf trente 32 deuchistes répondent présents à l'heure convenue avec leur famille ou leurs amis: pour certains, tels les toulousains et les cornebarriens, le réveil fut matinal! C'est, dans un premier temps, l'heure des meilleurs souhaits de bonne année, de bonne santé et le moment de constater, non sans une certaine amertume, qu'un intrus s'est glissé dans le club... Mais, renseignements pris, il ne s'agit en fait que d'un gag dont notre cher Sylvain a le secret.

32D.008

32D.004

       Force est de remarquer rapidement que les 32 deuchistes ne seront pas les seuls a effectuer cette ronde. Au cours du périple à venir il faudra synchroniser les visites de manière à laisser aux troisième et quatrième âges "autocarés" une petite place pour profiter de ce spectacle "hard" dont les gaulois et gauloises sont si friands. L'affluence de ce type de manifestation implique donc un certain respect du sens de la visite.

DSCF9463          Dans la crèche sempesserroise, Marius, Fanny et César siègent autour de la table du bar de la Marine. Comme les années précédentes, cette réalisation a fière allure, encore que, dans leur souci du détail, les artisans de cette scène en ont oublié un, relativement important: il manque sur le meuble quadrupède la sacro-sainte bouteille de Pastis sans qui les beloteurs seraient, depuis longtemps, morts de déshydratation... ce qui d'ailleurs ne saurait être le cas des 32 Deuchistes: en effet, à bord du HY, le Président a prévu un café réconfortant que nul ne refuse compte-tenu de la température ambiante.

32D.006

          C'est vers dix heures que le convoi se forme et prend la route en direction de Sainte-Mère où les artistes du coin ont réalisé une reconstitution du fameux "Il était une fois dans l'ouest". A l'évidence, entre les deux communes, les bicylindres n'ont pas eu le temps de surchauffer... par contre, la scène présentée, tirée de l'un des meilleurs westerns spaghetti que le cinéma nous ait offert, a comme une odeur de souffre... Heureusement, il parait que le Petit Jésus n'a jamais présenté d'allergie à ce type de chalcogène.

DSCF9537          A Castet Arrouy, le 32 Deuche monopolise la chaussée. Il rend visite à un personnage hors du commun, le sieur Robin des bois, qui, selon la légende, était un brigand au grand coeur vivant dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale. Habile braconnier, mais aussi défenseur des opprimés, il détroussait les riches au profit des pauvres. Après une rapide visite de cette crèche, certains ayant profité des murs de clôture en pierre pour apaiser un manque d'étanchéité, les Deuches reprennent la route: elles se dirigent maintenant vers Plieux.

DSCF9465

 

DSCF9546-copie-1.JPG

          Ici la crèche est située en contrebas du château, propriété de l'écrivain Renaud Camus depuis 1992, château dans lequel il organise parfois des expositions d'art contemporain.

               La crèche, à l'honneur de Fanfan la Tulipe, rappelle le cranté Gérard Philippe et la pulpeuse Gina LolloBrigida, la comédienne abondamment "poumonée"... Cependant, malgré tout le soin apporté à sa réalisation il y lieu de noter, comme d'ailleurs pour les autres crèches, que nous sommes bien loin de toute notion religieuse... Le Jésus doit se retourner dans sa tombe...DSCF9539.JPG

          Conformément aux horaires envisagés, les randonneurs deuchisés se retrouvent aux alentours de midi sous la halle de Saint-Clar, histoire de bien montrer aux Saint-clarais que le club existe toujours! Guylène, quant à elle, pour ce dernier tronçon de route, a testé le confort et le silence du HY. Ses attentes n'ont pas été déçues!

          Avant de rejoindre la salle de l'ail pour le déjeuner "piqueniquestre", les conversations vont bon train autour d'une météo un peu capricieuse tandis que les invités découvrent, chez le primeur local, l'ail local, fierté de la commune.

DSCF9469

DSCF9479          A midi pétant s'ouvrent par enchantement les portes du réfectoire de circonstance: "les boites à langoustes" crient famine. Et alors que chacun se dirige vers le bar pour déguster l'apéritif offert par le club, l'assemblée assiste à l'arrivée de deux personnages. Le premier se nomme David Taupiac. Maire de la cité, il vient partager le verre de l'amitié avec les 32 deuchistes marquant ainsi son attachement à leur association. Il ne faudra d'ailleurs guère insister pour qu'il partage le repas.

          Le second, certainement moins sympathique, se nomme François Baroin: envoyé par le bon Nicolas, il vient personnellement collecter la "Deuchedîme"(1) instituée de longue date et confirmée lors de l'assemblée générale 2011. En récoltant cet "impôt", François sourit du comportement des français, toujours le même, quelles que soient les circonstances... Il a d'abord affaire aux bons payeurs, ceux qui règlent spontanément leurs dettes: c'est la majorité. Il assiste ensuite au spectacle affligeant des porte-monnaie cadenassés où le conjoint fait semblant de chercher quelques pièces dans une double poche tandis que la conjointe, simultanément, se "tripotaille" le corps en quête d'un éventuel billet dissimulé en un lieu secret. Ces contorsions féminines laissent François pensif: elles lui rappellent celles des mama-bentz qui, au marché de Kpalimé, cachent leurs CFA au fond d'un bonnet mammaire plus ou moins bien garni. Enfin, François repère une troisième catégorie: "les harpagons", ceux qui, malgré les rappels, s'obstinent à ne pas payer et envers lesquels il n'ira pas pleurnicher le moindre centime...car François estime que son rôle de "Deuchedîmeur" (1) ne doit pas être assimilé à celui d'un quémandeur!

DSCF9480DSCF9488

         Le repas connaît l'ambiance habituelle des rencontres deuchistes. Dans les assiettes aux denrées souvent partagées, le poulet fermier rivalise avec celui du supermarché, le saucisson halal côtoie le pur porc, la saucisse de Strasbourg fréquente celle de Toulouse et le camembert de Camembert sympathise avec le fromage pyrénéen. Mais après tout, qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse et surtout la satisfaction de faire plaisir!

         Comme souvent, le dessert repose sur les épaules de Nicole D dont la qualité des choux à la crème n'a rien à envier à celle des meilleurs pâtissiers. En la matière, elle peut certainement donner des leçons à Marmiton.fr et à tous ses copains... Elle mérite le titre de "maman" du 32 Deuche Club tant elle veille sur le régal des adhérents! Mille fois merci, chère Nicole!  

DSCF9501          Le sortir de la salle de l'ail implique le sortir des parapluies. Malgré toutes les supplications matinales, le ciel se met à pleurer. Aussi, eu égard à ces conditions, la balade qui mène de Peyrecave à Miradoux, via Saint-Antoine et Flamarens, ne s'éternise pas bien que, là encore, il faille remarquer le remarquable travail accompli par les bénévoles des communes concernées.

           C'est après avoir rendu visite à Don Camillo que, frigorifiés, les 32 deuchistes se séparent. Les uns se disent un franc "au revoir". Certains , peut-être pris d'une envie impérieuse, s'échappent en catimini...

          Quoi qu'il en soit, tout le monde a passé une excellente journée et chacun de regretter sincèrement l'absence de nos amis montois qui, fortement "gastroentérités", ont préféré rester dans leur crèche. Souhaitons qu'ils soient présents lors de l'édition prochaine!

       

DSCF9535.JPG

 

(1) Cf article intitulé "Réflexion(s)...sur la Deuche" du 17 mai 2011.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Colan 11/01/2012 09:29


Je viens de lire avec intérêt votre article sur la ronde des crèches: je partage complètement votre avis. Votre blog est clair, très intéressant et agréable à lire. Sincères félicitations!