Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

LA GASCO-DEUCHE 2011

23 Août 2011 , Rédigé par G.Griss Publié dans #Automobiles

 

Vendredi 19 août:

          Lorsqu'ils prennent l'apéritif, sur le coup de vingt heures, sur le stade de rugby de Saint-Clar, les 32 deuchistes présents peuvent avoir le sentiment d'avoir passé une rude journée afin de préparer au mieux l'arrivée des deuchistes  décidés à participer à la 3ème Gasco-Deuche. En effet, il a fallu transformer, sous une température avoisinant les 40°, un espace sportif en une sphère ludique. Pour la cause, les messieurs partagent les tâches de force, les dames quant à elles, s'occupent des petits détails d'importance, ce genre de travail leur permettant d'effectuer simultanément un état de régularisation au sujet des derniers potins de Lomagne...

           Avant le déjeuner, le chapiteau du club est monté: il servira d'aire d'accueil. L'après midi, tout le monde met la main à la pâte pour installer tables, bancs, sono, buvette, chaque opération étant souvent entrecoupée d'un grand verre d'eau bien fraîche ou d'une brève pause divertissante.

32D.0474 32D.0463

   La chaleur justifiant certainement ce retard inhabituel, ce n'est qu'en fin d'après-midi que les premiers deuchistes se présentent: ce sont les membres du club des Deuch des Gaves Réunis qui s'installent en coin de stade, aux ordres de leur sympathique président, lequel, pour la circonstance, a mis de l'ordre dans sa toison, peut-être pour donner l'exemple au trésorier du 32 Deuche Club: mais ce dernier avait une circonstance atténuante!

          Le dîner frugal mais succulent préparé par les maîtres Daniel et Sylvain ne s'éternise pas. Cependant, avant de faire sommeiller les yeux, les deuchistes attendent l'arrivée de la chère Angélique, spécialement venue de Paris pour découvrir le Gers, les gersois en général et la Gasco-Deuche en particulier. 

32D.0461

32D.0469

32D.0564Samedi 20 août:

         Alors que le "camp" se réveille lentement, Pierre-Yves est aux fourneaux: il prépare le petit-déjeuner pour une population dont il n'est pas certain qu'elle ait passé la nuit dans le plus grand silence que puisse réserver la campagne gersoise... Nombreux sont ceux qui n'oublieront pas les pleurs du petit Marius...ou le tapage d'autres bringueurs...

          Le stade se remplit: avant la grande balade de la journée, un bref comptage permettra de recenser 92 voitures parmi lesquelles celle d'un helvète "égaré" dans le Gers: sans coup férir, il fera une large publicité de la Gasco-Deuche auprès de son cercle relationnel. Dès lors, il parait certain que la 4ème édition verra la présence de nombreux petits suisses.

32D.0536          Alors que les deuchistes se retrouvent et palabrent avant le départ, les Miss du club vendent les tee-shirt conçus pour ce rassemblement tandis que le trésorier et son adjoint encaissent le montant des inscriptions encore impayées. Les affaires vont bien: les protagonistes paraissent ravis... La Gasco-Deuche va commencer dans quelques instants!

          Respectant le quart d'heure gascon, Pierre-Yves réunit toutes les voitures afin de rappeler les consignes de sécurité et de décrire sommairement le trajet dont le plan figure sur la plaquette remise à chaque participant.

32D.0484

32D.047932D.0489          A 10h 15, les turbines vrombissent, les lions sont lâchés... et forment rapidement une longue chenille qui s'étendra sur plus de deux kilomètres. En attendant, la garde du site est confiée à Christian qui, pour sa première Gasco-Deuche, n'en verra malheureusement pas tous les aspects.

          En quittant le stade, le convoi coloré et bruyant prend la direction du centre ville pour le traditionnel tour de la place des halles, et ce, pour le plus grand plaisir des saint-sclarais et des touristes de passage. Au sortir de la ville, guidé par les gendarmes de la brigade locale, puis par des motards bénévoles, il emprunte la départementale 40 qui le conduit tout d'abord à Gramont où l'architecture du village oblige tous les véhicules à se croiser: c'est ainsi que les premiers peuvent saluer les derniers et éventuellement opérer à quelques échanges de jet d'eau, histoire de pimenter l'ambiance de la journée.

          Gramont, dont le nom d'origine était Agrimonte (le haut mont), est bâti sur un éperon rocheux dominant la valée de l'Arratz. Son château du XIIIème siècle,  agrandi à la Renaissance, constitue un des fleurons de la Lomagne.

32D.0522

32D.050432D.0507 32D.0510            A travers monts et vallées, adrets à droite, ubacs à gauche, la chenille polychrome continue sa route en direction de Peyrecave, Flamarens, Miradoux et Castet-Arrouy, empruntant ici une partie du parcours de la ronde des crèches. Le soleil ardent colore le paysage d'ombres et de lumières, mettant en valeur tous les charmes du paysage. Les 2CV et leurs cousines dérivées se font un plaisir de rouler dans un tel écrin.

32D.0518

32D.0514          Après les champs de tournesol, vers 12h30,les deuchistes découvrent les vignes, particulièrement celles du domaine d'Arton où ils sont attendus par le maître des lieux.

          Ce domaine de soixante hectares est situé sur le plateau de Lectoure, réputé pour sa lumière. Les vignes enracinées dans le "peyrusquet" y sont exposées au sud, devant les Pyrénées.

          Monsieur Patrick de Montal présente d'abord sa propriété avant de scinder les deuchistes en deux groupes: le premier groupe attaque une dégustation sympathique tandis que le deuxième est confié à l'oenologue de la propriété qui dévoile certains secrets de fabrication du précieux vin issu des vignes locales. Après que les groupes soient passés dans les deux "ateliers", il est temps de faire manger les bouches dans les jardins du domaine. Des coffres des voitures jaillissent subitement des glacières et paniers sentant bien quelques spécialités régionales et le saucisson international...

            Dans une ambiance débonnaire empreinte de plaisanteries, les dentures et autres râteliers se mettent à "mandibuler" pour le plus grand bien des estomacs en attente de victuailles.

32D.0598.JPG          A l'issue d'une pause de plus de deux heures, la panse bien remplie, il est temps de continuer le circuit. Au sortir d'Arton, la caravane prend la D 45 qui mène à Castelnau d'Arbieu et à Saint-Clar où elle arrive vers 17h, heure de la totale décompression.

          La majorité des Gasco-Deuchistes ne prennent pas racine sur le site: ils reprennent le volant et se dirigent sans tarder vers la base de loisirs de Saint Clar pour une baignade réconfortante dans les eaux limpides du lac. D'autres, profitant de la réduction temporaire de la population, se revigorent sous une bonne douche tandis qu'une troisième catégorie de personnages donne la priorité à la dégustation d'un jus de houblon bien frais à la buvette tenue pour l'heure par nos amis Sylvain et Claude, cafetiers dans l'âme.

          Vers 18h 30, alors que le traiteur commence à préparer les entrées, le petit train deuchiste, sous la houlette d'Angélique, déambule dans les allées du site: les enfants, petits ou grands, en redemandent. Parallèlement, l'orchestre, Murphy & Magic Tones,  installe son matériel, accorde ses instruments, effectue différents réglages: encore une fois, Philippe, Jean-François, Luc, Pascal et Eric offriront un concert de qualité. Quant à Sylvain et Claude, responsables de l'atelier anti-déshydratation, ils ne chaument pas...

          A 20h30, c'est l'heure de l'apéritif concert, l'heure de l'apéritif qu'on sert... Murphy attaque un morceau de Dutronc, présage d'une soirée rock, présage d'une soirée blues... Le bataillon de charme des serveuses emplit les verres du Kir made by Olivier and Pierre-Yves puis chacun passe à table. C'est le point de départ d'un repas surchauffé où tristes et moroses n'ont pas leur place... C'est le point de départ d'une fête deuchiste inoubliable, malheureusement ternie, sur le coup d'une heure du matin par une brève rafale de vent inattendue. Quelques toiles de tente, quelques tables ont volé: par bonheur les chapiteaux ont résisté! Par bonheur également la petite fille blessée ne l'a été que très légèrement. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

          A l'évidence ce caprice d'Eole a mis un frein à la vêprée.

Dimanche 21 août:

          Malgré les contrariétés de la veille, les deuchistes se réveillent allègres et joyeux, ne sacrifiant en aucun cas à la tradition du petit-déjeuner. Francis donne des bonnes nouvelles de sa fifille: après sept points au pied, elle a pu rentrer à son domicile et débutera l'année scolaire sans problème.

        Un ciel gris, menaçant incite au démontage des tentes: il se fait, dans le calme et la sérénité, avant dix heures, heure prévue pour la bénédiction des voitures et le départ d'une nouvelle balade.

32D.0542          Pour la circonstance, Benoit XVI, de retour d'un voyage mouvementé en Espagne, a envoyé à Saint-Clar un de ses adjoints, un sous-pape en quelque sorte. Il avait opté pour l'abbé Résina en 2010: il a désigné l'abbé Taillère en 2011.

          Cet ecclésiastique, sympathique à souhait, juché sur sa  "sous-papa-mobile" bénit les deuchistes, les soixante dix voitures encore présentes et opère, en présence de David Taupiac, maire de la commune, au mariage d'un ami du 82 et de sa fiancée aux charmes non dissimulés. Les mauvaises langues prétendent qu'elle ne manque pas d'air... Quoi qu'il en soit, la foule présente souhaite à ce nouveau couple beaucoup de bonheur et un excellent voyage de noces, en bicylindre, évidemment!

32D.0548

32D.0547          A l'issue de cette émouvante cérémonie, le Président donne le départ de la balade. Sous un ciel redevenu bleu 2cv et dérivés se lancent sur un parcours d'une trentaine de kilomètres, parcours qui se termine à Saint-Clar sur la place de l'ail, après la montée infernale.

          Visiblement satisfaits de ce week-end, les Gasco-deuchistes ne semblent pas vouloir se quitter. C'est la raison pour laquelle ils sont encore très nombreux au déjeuner dominical prouvant ainsi, à quelque acariâtre en mal de reconnaissance, que le 32 Deuche Club ne se renferme pas sur lui même, bien au contraire! 

           Ce repas se termine par une intervention du Président du 2CV Club de France. Il dresse un bilan, plus que positif, de la Mondiale qui vient de se dérouler à Salbris

32D.058832D.0590

32D.0592

32D.0597

          A n'en pas douter, la 3ème édition de la Gasco-Deuche a remporté un franc succès. Cependant, les organisateurs ont regretté l'absence de quelques irréductibles du club, empêchés par des problèmes de santé ou des ennuis familiaux. Ils souhaitent que ces désagréments s'arrangent rapidement.

          Le 32 Deuche Club remercie la municipalité de Saint-Clar et les nombreux sponsors sans qui cette manifestation n'aurait pu avoir lieu.

              

 

 


.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article