Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

LA BOURSE D'ECHANGES DE ST-CLAR (2010)

6 Décembre 2010 , Rédigé par Lumaga Publié dans #Automobiles

          Pour l'anonyme, le mois de décembre est synonyme de mois de fêtes, de mois d'emplettes, de mois de cadeaux, de mois du Père Noël.

          Le deuchiste, particulièrement celui du grand sud-ouest, celui à l'accent chantant, se distingue. Pour lui, le mois de décembre correspond d'abord et avant tout à celui de la bourse d'échanges de Saint-Clar, car il sait que cette manifestation repose sur une équipe solide qui réserve toujours une accueil pour le moins sympathique.

       Organisateurs de cette bourse, les 32 deuchistes ont rendez-vous le samedi 4 décembre à 10 heures à la salle des fêtes. Dans un premier temps, il convient de transformer cet espace ludique en salle de ventes tout en lui préservant son air amène. Pour l'équipe présente, le travail consiste d'abord à aménager la scène en fonction du thème choisi, celui de cette année étant "la 2 CV sous tous ses angles".

          Pour la circonstance, Claude présente une 2CV de 1984 dont la restauration prend presque fin.

          Déchargement du châssis, moment d'extase, positionnement du châssis sur la scène, positionnement de la caisse, re-moment d'admiration., telles sont les différentes phases de la première étape de la journée. Ces gestes méticuleux s'opèrent dans le calme le plus complet, toutes les précautions étant prises pour que cette  oeuvre d'art ne reçoive pas le moindre coup. Car en effet, il s'agit véritablement d'un chef d'oeuvre sur lequel Claude a longuement et minutieusement travaillé. Sa réputation ne relève pas de l'usurpation: Claude se révèle comme étant un artiste du bicylindre.

32DC09.1088

          Il est déjà midi. Les présents rejoignent alors le club-house du rugby saint-clarais où René, accompagné de Marie-Claire, commis de cuisine pour l'heure, a préparé le déjeuner. René, c'est le Veyrat du saladier, le Rebuchon de la cocotte, le Thoréton de la marmite, bref, le Bocuse du 32 Deuche Club.

          Aujourd'hui il a cuisiné nombre de gueulardises pour l'apéritif suivi d'un excellent cassoulet dont les répercussions au cours de l'après-midi resteront très discrètes. Il a droit par conséquent aux éloges et aux remerciements présidentiels. Olivier s'acquitte de cette mission avec bonheur: ses quelques mots constituent le prélude à un repas emprunt de convivialité.

32DC09.1089

32DC09.1053          A l'issue de ce temps de récupération, les dames restent sur place pour faire la vaisselle et nettoyer les lieux tandis que les hommes rejoignent la salle des fêtes qu'il faut maintenant "meubler". Sous les ordres de Jacques de rouge blousé, les tables sont parfaitement alignées et recouvertes. Il ne lui reste plus maintenant  qu'à disposer les noms des vendeurs sur les emplacements qu'il leur a réservés, tâche ingrate, heureusement facilitée par de savants logiciels et par son expérience certaine en la matière.32DC09.1047          Lorsque les épouses reviennent, elles attaquent la décoration "noëllesque" de la salle tandis que les hommes se "propulsent" lentement à l'extérieur pour ériger le chapiteau réservé de longue date par des marchands bordelais.

          En fait, le montage du chapiteau n'est qu'un jeu de tringlerie qui consiste à enfiler... des tuyaux, à chercher les trous pour y introduire... les clavette "ad hoc" et à capoter l'ensemble.

          Dans cet exercice le 32 deuchiste se distingue du quidam moyen. En effet, le badaud peut constater que le 32 deuchiste arrive à tringler tout en parlant, en plaisantant et, comble du comble, un spécimen hors du commun parvient même à tringler en téléphonant...

32DC09.1090

          Sur le coup de 17 heures, les premiers vendeurs étalent leurs marchandises et quelques transactions commencent. Le Président ne tarde pas à fermer les portes: il fixe le prochain rendez-vous au lendemain, à partir de sept heures.

          Pour la première fois, ceux dont la "case" est éloignée logent chez les Saint-Clarais ou chez ceux qui ne résident pas trop loin de la capitale du bicylindre., ce qui témoigne de l'amitié au sein du club.

32DC09.1067          Dimanche 5 décembre: Miss Météo concourant la veille chez madame de Fontenay a oublié le Gers.

          En s'installant, les premiers vendeurs semblent pessimistes quant à leur chiffre d'affaires. En effet, la pluie et le froid laissent présager de peu d'affluence à la bourse. Nonobstant ces conditions, chaque deuchiste rejoint son poste, qui en tant que vendeur, qui en tant de barman, qui en tant que "Public Relations", qui en tant que placeur sur les parkings municipaux exclusivement réservés aux 2CV et dérivés aujourd'hui.

          Les toutes premières impressions se confirment: personne ne se bouscule dans les allées de la bourse. Le trésorier fait montre d'une certaine inquiétude qui ne disparaîtra que vers dix heures: c'est à cette heure là que les clients arrivent enfin. Les parkings se deuchisent! L'information matinale transmise par Sud-Radio commence à avoir ses effets.

32DC09.109232DC09.1093          André, toujours aussi loquace, micro en main, invite alors les visiteurs à venir réserver leur déjeuner. C'est alors l'occasion, à la boutique du club, de palabrer avec quelques deuchistes de l'extérieur pour qui le 32 Deuche Club n'a plus de secret. Nombreux ont encore en mémoire la dernière Gasco-Deuche qu'ils ont considérée comme très réussie et notent, avec minutie, les dates de la prochaine édition. Il apparaît également, au fil des conversations, que le site du club connaît un franc succès: il fait des envieux et constitue un moyen de communication sans égal.

          Vers midi, la salle des ventes retombe presque dans le silence. Les visiteurs sont allés déjeuner à la salle de l'ail où le traiteur de service a préparé un repas spécifiquement gascon. Le service est galamment assuré par un bataillon de charme placé sous les ordre de maître René, maître-queux, bien entendu. Pour ceux qui se contentent d'un sandwich, le comité d'organisation a fait appel aux deux spécialistes français de la grillade, les dénommés Guy Savoy et André Daguin.

32DC09.1091          De 15 à 17 h, la salle des ventes retrouve son affluence de fin de matinée. Pendant ces deux heures, les transactions continuent  quelque peu, les meilleures affaires ayant été traitées avant midi. Le père Noël, quant à lui, accompagné de sa petite famille continue sa virée citroënesque dans les rues de la commune.

32DC09.1087          Petit à petit, les 32 deuchistes recommencent alors à effectuer les opérations faites la veille, mais dans le sens inverse. Il s'agit maintenant de démonter la scène, de ranger les tables, de nettoyer les lieux, bref, de rendre à cet espace son état initial avant de partager avec l'ami "Modération" un petit apéritif bien apprécié après cette longue journée.

           Cependant, malgré l'heure, les 32 deuchistes ont du mal à se séparer: ils organisent, sur le pouce, un dîner pique-niquestre constitué des restes de la journée. Et des restes, il en reste encore pour la prochaine rencontre!

          Il est toujours osé de faire de l'autosatisfaction. Cependant, aujourdhui, le club a le droit de faire de la "Deuche-satisfaction" car il a  atteint ses objectifs et s'est montré le parfait partenaire de l'office du tourisme qui, de son côté, a mis sur pied la journée de l'arbre et le marché de Noël.

          Le 32 deuche Club tient à remercier la municipalité de Saint-Clar et l'ensemble de ses personnels qui, dans l'ombre, ont largement contribué à la réussite de cette dixième bourse d'échanges.



         

         



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article