Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

JOURNEE A VIC-FEZENSAC (2ème partie)

16 Octobre 2012 , Rédigé par Griss Publié dans #Automobiles

            Privilège unique accordé par le Président du Club taurin et le Président du Club de courses de vaches, les 2 CV sont autorisées à entrer dans l'arène: aujourd'hui, ce sont elles qui constituent le clou du spectacle. Il ne manque plus que les bandas! L'instant "photos" s'impose et chacun d'immortaliser ce moment presque magique.

DSCF1450

DSCF1458

DSCF1459

DSCF1464Les plus curieux apprennent alors que ces arènes qui peuvent contenir 7000 personnes ont été construites en plusieurs étapes et qu'elles ont été inaugurées le 20 septembre 1931 avec deux courses landaises. Ils apprennent aussi que la Seconde Guerre mondiale interrompit l'activité taurine à Vic, laquelle ne reprendra qu'en 1947 et cela, sans interruption, jusqu'à nos jours, sauf en mai 1968. Quant à la statue située à l'entrée des arènes, statue grandeur nature, c'est l'oeuvre de Manuel de la Fuente. Elle exprime toute la culture taurine vicoise en représentant un torero d'exception, Francisco Ruiz Miquel, devant un taureau de Victorino Martin.

          Vers onze heures, nous sommes tous conviés au "club house" du club taurin et refaisons donc un tour dans les rues de la commune. A cette heure tout le monde est réveillé et les terrasses des cafés se remplissent. Toujours sous la conduite de Bernard et Jacques, nous garons les titines sur la place Mahomme et rejoignons le club, situé à quelques encablures, pédibus jambus.

          Dans un premier temps, le Président du club taurin, vidéo à l'appui, nous fait découvrir le monde tauromachique. L'orateur semble connaître particulièrement son sujet. Son discours se montre si intéressant qu'il incite l'auditoire à poser de nombreuses questions, aussi pertinentes les une que les autres. Tout en faisant découvrir certains aspects techniques et historiques de la tauromachie, ce Président fait montre de sa passion et de tout son attachement à cet univers méconnu par le commun des mortels.

          A l'issue de plus d'une demi-heure de présentation, cet érudit laisse la place à son homologue, le Président du club de courses landaises. Ce dernier est accompagné par un écarteur et ce duo se montre encore passionnant. Les connaissances théoriques de l'un ajoutées au savoir-faire de l'autre rendent l'auditoire attentif et curieux.

         Ici, il convient de remercier ces pédagogues pour leur accueil et leur entière disponibilité.

DSCF1467.JPG

DSCF1470

          Il est maintenant plus de midi lorsque nous sommes encore invités à retourner aux arènes afin de d'assister à une démonstration de dressage de chevaux. Dans les gradins clairsemés, les deuchistes apprécient les exercices présentés par D'artagnan en personne,  accompagné de deux blondes nymphes plantureuses, elles aussi à cheval. Ce spectacle est d'autant plus apprécié qu'il se poursuit par un apéritif offert par les clubs receveurs, prémisse du pique-nique qui va suivre.

DSCF1472

DSCF1477

          C'est dans la salle des fêtes de Marambat que nous déjeunons. Bernard, enfant du pays, a réservé cette splendide afin que nous mangions dans des conditions confortables. Tables et chaises sont rapidement dépliées. Les estomacs crient famine!

C'est presque dans le silence total que les mâchoires commencent à "mandibuler"; mais, dès les premières bouchées avalées, le naturel revient et les deuchistes causent. De ce repas dominical, il faut simplement regretter que le secrétaire "PI" ait oublié son répertoire... à moins que cet oubli n'ait été volontaire....

          Malgré son lourd travail quotidien, Nicole a encore pris le temps de préparer le dessert pour toute la bande. Elle offre trois énormes omelettes norvégiennes flambées à point et du raisin de sa propriété et, pour parfaire ces régals, Jacques propose un mousseux récemment mis en bouteille sur ses terres. Comment donc remercier cette famille pour toutes les attentions qu'elle porte au club???

DSCF1478

DSCF1479

DSCF1481

         A l'issue de ces agapes, la journée n'est pas terminée: Bernard a encore prévu la visite de deux musées. Il nous amène d'abord au village de Mourède, à quelques kilomètres de Vic, découvrir l'exposition permanente où une jeune artiste, Béatrice Fernando, expose ses sculptures qui ne laissent personne indifférent. Les plus sensibles à la création ont certainement apprécié cette forme d'art où l'expression des visages domine l'ensemble des oeuvres. Puis les titines reviennent à Vic afin de visiter la galerie naissante qu'est la Varangue, galerie particulièrement consacrée, pour l'instant, à la peinture.

          Il est un peu plus de 17h lorsque ces visites se terminent. La pluie, parfois cinglante, n'incite pas à prendre racine à Vic-Fezensac: aussi les 32 deuchistes se séparent et chacun de rejoindre son gîte avec en tête le souvenir d'une journée sympathique, très enrichissante sur le plan culturel. En fait, la réussite de cette journée ne repose que sur les épaules de Bernard et Jacques (et leur famille respective). Au nom de tous les présents, le rédacteur du présent papier les remercie très sincèrement pour  leur hospitalité, leur générosité et leur disponibilité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article