Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

JOURNEE A VIC-FEZENSAC (1ère partie)

16 Octobre 2012 , Rédigé par Griss Publié dans #Automobiles

 

img013             Dans son édition du samedi, l'un des journaux de la presse régionale fait l'annonce, dans un article bref mais sympathique, de la venue du 32 Deuche Club à Vic Fezensac le dimanche 14 octobre. Si ce média diffuse un tel communiqué, c'est qu'il a puisé ses sources à la bonne porte, les journalistes, ne serait-ce que par respect d'une certaine déontologie, ne se permettant jamais, quel que soit le domaine d'informations, de balancer des balivernes.

          Effectivement, le secrétaire "PI" a proposé, en temps et en heures, aux 32 deuchistes disponibles, de participer à cette journée ordonnancée, de main de maître, par nos amis Bernard et Jacques, journée ayant pour thème le monde de la tauromachie. Malgré une météorologie particulièrement fantasque, une vingtaine d'équipages répond à cette invitation, chacun persuadé, avant de tirer matinalement sur le démarreur, de passer une excellente journée.

         Un grand rendez-vous est fixé à Auch pour un départ à 8h 30 précises. Pour une fois, l'horaire est respecté. Sous un ciel tantôt menaçant, sous un ciel parfois teinté d'un bleu timide, huit bicylindres empruntent la rocade en direction de Vic: ils ne suivront pas le chemin le plus court. Les rayons du soleil transperçant le gris des nuages donnent à la campagne gersoise un aspect photogénique inhabituel. Faute d'avoir le temps de "nikoniser" ces tableaux éphémères, les conducteurs s'attachent à suivre la "Charleston" grise qui se dirige vers Condom par la D 930.

          A hauteur de Saint-Lary, (village natal des frères Bogdanov), le convoi bifurque sur bâbord avant de se retrouver deux ou trois kilomètres plus loin sur la place de Jégun, assez déserte à cette là. Il est vrai que nous ne sommes pas en été! C'est ici que nous devons nous retrouver avec Jacques, Bernard et le reste de la bande en provenance de Saint-Clar. En attendant les attendus, malgré une température peu sympathique, les langues se délient. Certaines dames adoptent des comportements propres à lutter contre le froid: les unes se calfeutrent dans la douce chaleur de la Deuche, d'autres, telles des Eve pudiques,  recouvrent d'une large feuille automnale la partie la plus sensible de leur corps...

DSCF1443

DSCF1441           Arrivent presque simultanément le HY du club suivi de quelques chevrons ainsi que les amis en provenance de Vic: à partir d'ici le cortège comprendra une vingtaine de voitures, nombre suffisamment impressionnant pour ne pas passer inaperçu dans les artères vicoises.

          Suivant les "warning" de la deuche bernardesque, nous parvenons sur le parking du supermarché vicois où nous rejoignent Françis et sa petite famille et où notre cher Président, béret écussonné vissé sur la tête, se propose de payer le café. Son initiative est unanimement appréciée. Encore une fois, le HY fait montre de son utilité!

DSCF1444        A l'heure convenue avec les organisateurs, une superbe calèche tirée par un magnifique canasson vient à la rencontre des 32 deuchistes: l'animal, au milieu des chevaux mécaniques, a fière allure. Il semble avoir l'habitude de côtoyer ses frères de fer.  

DSCF1446          La pause café ne s'éternise pas au delà du raisonnable. Tables et traiteaux pliés, le convoi se forme derrière la calèche et c'est à l'allure du pas du cheval que nous traversons Vic pour parvenir aux arènes Joseph Fourniol, haut lieu de la tauromachie en France. Les avertisseurs stridents font entrouvrir les volets clos qui laissent apparaître des mamies encore échevelées après une nuit de sommeil ou quelques couples " grasse-matineux"...

(suite de l'article en deuxième partie)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article