Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

HY: LES TRAVAUX AVANCENT...

27 Mai 2011 , Rédigé par Lumaga Publié dans #Automobiles

  Semaines du  9 au 22 mai 2011

          A ce jour, le HY fonctionne parfaitement, condition cependant insuffisante pour circuler sur les routes méandriques de France et de Navarre. En effet, il manque la carte grise, document indispensable pour présenter le véhicule au contrôle technique.

          En fait, le HY est acquis dans des conditions un peu rocambolesques. L'acte de vente se résume en un simple "torche-cul" dans lequel le vendeur s'engage à céder l'engin au 32 Deuche Club, pour le prix de quelques menues centaines d'euros, l'officialisation de cette affaire devant avoir lieu lors des prochaines retrouvailles de la carte grise, égarée de longue date.

          Les travaux commencent... L'ex-propriétaire, après avoir encaissé son dû, ne s'inquiète plus de la partie administrative de son commerce, bien que souvent rappelé à l'ordre.

          A l'issue des premiers essais de roulement, Christian, qui connait le vendeur, décide de l'amener lui-même à la préfecture afin de régulariser cette situation pour le moins gênante. Acculé, le vieux monsieur saute dans la deuche cabiesque et tous deux, penauds, se présentent au bureau des CG, guichet "véhicules d'occasion".

          La vente ne peut être réelle que si la carte grise existe. Ceci n'étant pas le cas, il convient donc d'établir une nouvelle carte au vu d'un certificat de résidence, style facture d'électricité,  et d'une déclaration de perte auprès de la " maréchaussée". Or notre vendeur, visiblement peu habitué aux arcanes de l'administration préfectorale, ne possède rien de tout cela, mais, par bonheur, traite avec une fonctionnaire dévouée qui, en matière "d'engins" de collection, a dû en voir bien d'autres... Ce n'est qu'aux dire de ces deux hommes qu'elle rédige et délivre enfin le document tant attendu, le sésame indispensable pour la rédaction du certificat de cession et la passation du contrôle technique.  

       C'est ainsi que le certificat de cession est obtenu huit mois après l'achat réel de la camionnette.

         De même que la ménagère achète toujours sa laine et ses aiguilles chez SA mercière, Claude fait toujours effectuer ses contrôles techniques chez SON opérateur: cela s'appelle de la fidélité! Il faut donc ramener le H du côté de Sainte Marie, opération rondement menée par Olivier à travers les chemins de traverse à l'heure où les brigadiers font la sieste.

          Ce fameux contrôle ne s'avère être qu'une formalité: le technicien "es vérification automobile" ne constate qu'un manque d'eau dans le lave glace,  défaut mineur qui n'engendre pas de contre visite. C'est donc avec un sourire ne dissimulant pas une certaine satisfaction que Claude remet le CT au Président... Le trésorier, quant à lui, muni maintenant de tous les documents réglementaires, obtient la carte grise définitive en quelques minutes.

             Ce long périple administratif n'a cependant pas constitué un frein à la continuité des travaux de rénovation de la "bête".  Olivier attaque la carrosserie. Il re-soude le montant de la porte latérale démonté et préparé par Pierre-Yves.

           Il s'agit ensuite de retaper la gouttière avant gauche du véhicule, l'idéal étant d'en avoir une et d'effectuer un échange. Une lumineuse idée traverse l'esprit d'Olivier. Certes, il ne possède pas de gouttière, mais il sait où en trouver une: la niche du chien de Pascal et Florence est constituée d'une caisse de 2CV camionnette. ll suffit donc d'amputer cet habitat canin d'un morceau de ferraille...

           Pendant qu'Olivier joue de la meuleuse, Pierre-Yves, téméraire, tente de faire mumuse avec le clébard, effrayé par le tintamarre strident de la machine électrique. Depuis, les propriétaires de la bestiole, mis devant le fait accompli, recherchent désespérément une nouvelle caisse de 2CV...pour offrir un gîte sans courant d'air à leur animal de compagnie...

HY 0137HY 0112          Les très gros travaux de carrosserie sont presque terminés. Il ne manque plus qu'à changer les joues avant du moteur: la commande est en cours.

          Depuis le début de ces travaux de rénovation, force est de constater que n'ont oeuvré que des professionnels de la clef de 12, des spécialistes de la clef de 13, des artistes de la clef à molette, des maîtres de la meuleuse, des talentueux du fer à souder. Il est donc grand temps maintenant de faire appel aux petites mains, aux non-qualifiés, aux manoeuvres, aux sans-grade qui devront s'acharner à poncer, re-poncer, frotter, re-frotter, décaper, re-décaper...

          Les premiers volontaires se sont présentés. Aux ordres d'Olivier qui oeuvrait de son côté, ils se sont mis à poncer, re-poncer, frotter, re-frotter..: les portes et d'autres éléments peuvent être apprêtés, mais que de travail encore en perspective!

                    C'est la raison pour laquelle toutes les bonnes volontés sont attendues au garage présidentiel le dimanche après-midi. Le matériel leur sera gracieusement fourni sur place et l'ambiance est garantie!

HY 0113

HY 0113.1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article