Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

BALADE A NOGARO ET SES ENVIRONS

16 Avril 2013 , Rédigé par Griss Publié dans #Automobiles

           Une 2CV à la limite d'un dérapage accompagné de crissements stridents à hauteur du rond-point du centre Leclerc indique que l'heure du départ de la balade a sonné. En fait, il s'agit des amis Sylvain et Guylaine qui, victimes d'une panne d'oreiller, rejoignent au dernier moment le reste de la bande auscitaine pour la sortie d'abord programmée, puis remise en question et enfin organisée par Narcisse dont le milieu relationnel étendu permet aujourd'hui au noyau dur du 32 Deuche club de découvrir les entrailles du circuit Paul Armagnac, connu de tous les aficionados de l'huile de ricin.

       Seules quelques minutes sont accordées au couple léguevinois pour les embrassades  qui leur permettent de constater la présence de nouveaux adhérents au club, de percevoir une ride de plus sur le visage de certains, des cheveux plus longs sur la crane du trésorier, une calvitie naissante sur la tête de... Bref, des retrouvailles habituelles.

       A 9 heures pétantes, le convoi composé d'une dizaine de bicylindres s'ébranle en direction du Bas Armagnac, avec, pour premier objectif de rejoindre Manciet où d'autres 32 deuchistes les attendent. Les nouveaux bisous et les serrements de paluche sous un ciel lumineux présagent d'une excellente journée. Parmi ces derniers deuchistes, il y a en particulier Jacques, le co-organisateur de la journée, beaucoup moins prolixe que son collègue du jour, mais tout aussi efficace! Là aussi, nous faisons connaissance de quelques nouveaux 32 deuchistes, signe incontestable de la bonne santé du club.32DC0154.jpg

32DC0152

           Sur la place arborée les carrosses colorés attirent le regard des manciétois et manciétoises avertis du passage du club par Philippe Boris, garagiste et épicier du village. Ce commerçant avenant et fort sympathique offre un point de rencontre au club qu'il accueille avec gentillesse et se prête aux questions des deuchistes avides d'en connaître un peu plus sur cette petite bourgade qu'ils ont déjà traversée sans y prêter forcément attention.

      Durant toute une longue pause devant chez lui il garde le sourire et fait montre d'une hospitalité hors du commun. En effet, avant la photo de groupe, il offre à chaque équipage une bouteille de vin du pays et à l'ensemble du club quelques "flacons" d'un apéritif local, lequel sera fort apprécié en ouverture du pique-nique champêtre.

     Aussi, amis lecteurs, si vos chemins vous guident vers Manciet, n"hésitez pas à faire une halte au magasin "Proxi": à coup sûr vous y serez très bien reçus.

32DC0149

32DC0156

32DC0159

32DC0161

32DC0164

          Vers 11 heures, aux ordres de Narcisse, les cylindres se remettent à ronronner: il convient à cette heure de rejoindre Nogaro, distante d'une dizaine de kilomètres. Le club n'étant attendu que vers midi, c'est donc à un train d'honnête sénateur que le cortège chevronné quitte Manciet dont le nom originel serait  "mansio" qui signifiait demeure ou gîte d'étape: ce village mérite bien son nom!

         Nous traversons Nogaro à l'heure où les patrons de bistrot tirent sur les doseurs à pastis afin de délecter les gosiers attablés en terrasse. Du coup, le 32 deuche club devient l'attraction éphémère de cette fin de matinée.

        Garées entre la tour de contrôle du circuit et l'école de conduite nos titines gardent tout leur charme. Les 135/15 ne prennent subitement pas l'allure de 240/570... Les bicylindres ne roulent pas les mécaniques...

        Sur le circuit proprement dit, les deuchistes assistent au spectacle de monoplaces "scolaires" roulant à allure soutenue: de jeunes pilotes font leurs premières gammes. Les trajectoires plus ou moins respectées témoignent encore d'un certain manque d'expérience. De leur côté Pierre-Yves et Sylvain trépignent d'impatience: il leur tarde de tirer sur les vitesses... de leur bicylindre chevronné.

        En attendant d'avoir l'autorisation d'entrer sur le circuit, nous traînons aux alentours des box à voitures. Quelques beaux châssis  s'offrent à la curiosité des badauds que nous sommes. Deux ferraristes prennent plaisir à nous faire découvrir leurs sexe-toys dinky-toys, grandeur nature. Que ce soit la grise, que ce soit la rouge, force est de constater que nous tournons en rond autour de deux véritables oeuvres d'art. A un degré moindre la R8 Audi ou les différentes "BM" qui stationnent ça et là ne peuvent laisser indifférent. Mais, cependant, sans chauvinisme aucun, rien ne vaut nos belles 2CV au galbe toujours harmonieux.

32DC0173

32DC017132DC0167

32DC0177

32DC0179

          Lorsque le circuit retrouve le calme, nous sommes alors invités à regagner la piste au volant de nos "bolides". Ici point de discours: seul le film présenté ci-après peut donner un idée de l'ambiance de la "course". Remercions au passage l'amie Guylaine pour cette superbe réalisation.

32DC193

           C'est éreintés, fatigués, dégoulinant de sueur, que les "pilotes" quittent le circuit de Nogaro, amenant avec eux femmes et bagages, et, parmi ces derniers, le pique-nique.

       Le convoi passe aux ordres de Jacques, le discret. Il mène la bande jusqu'à Toujouse. Au passage, nous traversons Laujuzon animé par un vide grenier, pratiquement désert à cette heure.

        C'est devant la mairie que nous sortons tables et chaises pour ce déjeuner dominical, dans le pure style "32 Deuche Club". Bien entendu, personne n'oublie de goûter le breuvage offert par Philippe Boris, Christian se muant subitement en barman averti: il ne lui manque que le torchon blanc sur le bras!!! A l'heure de l'apéro Nicole, la pâtissière du club, rejoint la bande: une fois de plus elle a les bras chargés de petits choux qui feront grand plaisir à tous les gourmands... et il n'en manque pas!

32DC0210

32DC212           A l'issue de ce repas gargantuesque tant les uns pensent aux autres, il convient de lever l'ancre mais la température idéale incite beaucoup plus à un brin de sieste. Cependant, chacun fait un effort et parvient à adopter la position verticale pour ranger ses affaires et laisser le site dans on état originel.

          Jacques nous amène maintenant à l'écomusée de Toujouse qui, au travers des collections qu'il présente illustre parfaitement la diversité des activités humaines en milieu rural. Conçu comme un conservatoire d'objets utilisés dans un mode de vie révolu, ce musée s'est fixé comme objectif d'aider chacun à retrouver ses racines. Il est constitué de passionnés souhaitant faire partager aux visiteurs la vie quotidienne du paysan gascon avant l'arrivée de la mécanisation. La visite de plus de deux heures s'avère très intéressante.

DSCN0329.JPG

DSCN0324

DSCN0330

DSCN0328          Il est presque dix huit heures lorsque les 32 deuchistes se séparent. En petits groupes, les 2CV, un peu tristes, prennent des directions différentes. Il ne leur reste plus qu'à attendre patiemment la prochaine sortie.

         Merci à Jean-Louis et Jacques pour l'organisation de cette magnifique journée digne de la tradition du club. Dans leur souci de bien faire, il ont même pensé à commander une météo idéale.

         

 

 

 

 



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article