Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE 32 DEUCHE CLUB

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

14 Avril 2016 , Rédigé par J & T

          Si en rédigeant la note relative à la sortie à Magnanac, Céline n'avait pas parlé de course de cache-culbuteurs, il est probable que la participation des 32 deuchistes à cette balade aurait été un peu plus élevée. Mais il est vrai qu'un voyage prévu de longue date, qu'une invitation programmée, qu'une ténosite suraiguë inopinée constituent autant d'expédients pour rater une belle journée.

        De malicieux médisants, mais peut-être dotés d'un raisonnement déductif, supposent même que certaines dulcinées, de crainte de s'ennuyer autour de ces engins monstrueux, par des subterfuges oratoires plus ou moins directifs, ont "influencé" leurs "pierrots" malléables afin de les attirer vers d'autres horizons... Mais en fait, qu'importe!

          Conformément aux consignes écrites, dix neuf équipages se retrouvent donc sur le parking d'Intermarché, à Beaumont, à l'heure convenue. Dans le HY, conduit aujourd'hui par Christian, Olivier a chargé le café et autres denrées indispensables pour bien débuter cette rencontre dominicale et chacun, tasse d'arabica en main, de constater la présence de Miss Météo, laquelle au travers d'un large décolleté alléchant laisse apparaître un gai soleil printanier.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

Un peu avant dix heures, au moment où les pilotes font "tempêter" les cylindres, une camionnette "maréchaussale" du dernier cri prend place sur le macadam du supermarché. Les deux tristes compères de service assistent au départ du cortège coloré amené par Jean Pierre B.

Nous quittons alors le Tarn et Garonne par la D3 et la D62 et nous nous dirigeons vers l'est du département en traversant d'abord Verdun sur Garonne, Grisolles et Orgueil dont les habitants ne se nomment pas les orgueilleux. Ici, la population doit faire la grâce matinée (ou grasse matinée) puisque pas un orgueillois ne traîne dans la rue principale de la commune située sur l'ancienne route nationale entre Montauban et Buzet sur Tarn.

Chemin faisant, dans une campagne magnifique, la présence de vignes annonce la proximité de Fronton qui bénéficie aujourd'hui d'une AOC (depuis 1975) mais dont la renommée des vins n'atteint son apogée qu'au XVIIIème siècle, mettant ainsi fin au protectionnisme dont bénéficient les vins de Bordeaux.

A l'issue de 45 kilomètres de bitume, les 2CV parviennent à Magnanac et découvrent le cadre splendide dans lequel trône superbement le château de La Garrigue, érigé au XIXème siècle et où vivait Monsieur Oldekop fils, d'origine hollandaise, familier de Napoléon III.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

          Les bicydindres gersois, ravis de retrouver la Dyane de Sylvain et Guylaine qui ont rejoint directement, découvrent également certaines de leurs cousines appartenant au club des amis de la 2CV ou au 2CV club occitan, clubs invités par Yvan, initiateur de cette journée.

          A la descente des voitures, les gersois paraissent ébahis par le cadre dans lequel ils vivent ces premières minutes. Alors que quelques hommes installent la piste de cache-culbuteurs, Yvan, deuchement cravaté pour la circonstance, fait les présentations. Il explique rapidement qu'il travaille dans ce domaine appartenant à un homme fortuné qui s'est fait plaisir en l'achetant pour le métamorphoser en hôtel de luxe et le léguer ensuite à ses enfants dont l'avenir semble assuré...

          Puis, par petits groupes formés spontanément, les deuchistes découvrent un peu plus les lieux: les WC d'abord, la piscine, le parc, les animaux, la végétation, le lac, etc... Une ambiance de fête et de décontraction plane sur le site. Les deuchistes copinent d'autant plus aisément que nombreux sont connus pour avoir déjà participé à la Gasco-Deuche.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

          Les compétiteurs du jour sortent peu à peu leur cache-culbuteurs. Au point de vue esthétique, notre élégant Mathieu et son HY tirant la caravane du club  ainsi que Jean Pierre C avec son sac à main remportent un vif succès. Celui de Noah fait ressortir le beau travail paternel tandis que celui de Christian relève de la plus grande simplicité, mais parait-il, se montre très efficace. La course parlera...

En homme averti qui sait recevoir, Yvan a bien fait les choses. Il a fait dresser, par ses collègues, une longue table sur laquelle, subito, apparaissent quelques ingrédients liquides et autres gueulardises, signes incontestables d'un apéritif programmé. Mais avant que les convives ne trinquent, Yvan tient à nous présenter son employeur, maître des lieux. Il s'agit d'un malgache qui, pour le moins, a fait fortune en affaires. D'un abord agréable, ce monsieur dont le patronyme n'a rien d'un nom madécasse, s'appelle en fait Monsieur Zeis Hassim, nom qui pourrait se traduire aujourd'hui par "gentillesse et hospitalité". Les indigènes prétendent que son physique aux traits "malabar" pousse son voisinage à l'affubler du surnom d'Indien, sobriquet qu'il semble apprécier.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

Dans la foulée, Yvan présente également se collègues de travail venus l'aider pour cette manifestation; A n'en pas douter, l'ambiance semble agréable sur ce chantier quelque peu hors du commun, la piscine en forme de violon ne constituant qu'un exemple de la perfection de l'objectif recherché.

          Merci Monsieur Hassim, merci Yvan, merci les copains d'Yvan pour cet accueil! Merci pour votre apéro et ses accompagnements, merci d'avoir invité le soleil.

A 'issue de cette entrée en matière, les deuchistes prennent position afin d'affronter la dure épreuve des pique-niques sortis des coffres. Un fois de plus, ceux- ci regorgent de trésors partagés arrosés, avec modération, du sang du Christ, rouge ou rosé, selon les goûts. A la quiche porcine succède le boudin, voire le jambon, voire...voire... le tout se terminant par quelques  pâtisseries et un  café bien corsé.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

          Bien élevés, au sortir de table,  les deuchistes laissent les lieux dans le parfait état dans lesquels ils les avaient trouvés. Les hostilités doivent débuter dès la fin de la mise en ordre de la "salle à manger".

Alors que les hommes se dirigent vers le circuit de formule "C-C", les dames, moins concernées par la mécanique, optent d'abord pour une visite de la boite de nuit locale et s'essaient, au son des basses tonitruantes, à l'exercice de la barre verticale... Ici aucun commentaire ne s'impose...Seules les souvenirs pelliculés peuvent témoigner de leur "agilesse" et de leur "soupleté"... lesquelles n'engendrent pas la mélancolie...

Essouflées par ces exercices physiques qu'elles ne semblent pas maîtriser, du moins dans la verticalité, les vahinés décident de se rendre au vide-greniers de Villemur. Parties à deux voitures, papotages aidant, elles trouvent le moyen de se perdre...mais aussi de se retrouver et ce, avec le sourire.

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)

         Cependant, les activités féminines ne mettent pas un frein à celles des "tanés" réunis à cette heure autour de la longue piste de cache-culbulteurs. A l'issue d'un tirage au sort quant à l'ordre des partants, la course commence, le moins rapide repliant son équipage en attendant la consolante. Le public est impatient. Aux ordres du starter, les concurrents endossent leur costume le plus sérieux. Aux ordres du starter, les enfants trépignent, persuadés que leur engin fabriqué par papa ou tonton sera la meilleur. Aux ordres du starter, l'élégant Mathieu craint pour sa monture...

          Sous l'oeil attentif "d'un public  en délire"  (ou presque) Christian joue le "Roger Couderc" de la course, convaincu que son C-C, sous prétexte d'avoir été le meilleur à Lit et Mixe en 1800 et des poussières, le sera encore aujourd'hui... Il a peut-être oublié que la technologie a évolué... Quant à Mathieu, son équipage s'est avéré un peu fragile... Le HY mérite  un marbre... La pose délicate de scotch sur le capot avant la deuxième manche en témoigne...

Courses, consolantes... le temps passe. Les vahinés reviennent de Villemur où, pour une fois,  elles n'ont rien acheté. Pendant que certains s'adonnent maintenant à la pétanque face à Monsier Hassim, les clichés défilent qui pour capter un animal, qui pour capter le lac, qui pour capter simplement la sérénité des lieux et l'ambiance qu'ils génèrent.

           Quel est le résultat de la course? personne ne le connait...

           Qui a gagné à la pétanque? personne ne le sait....

           Qui a pleinement profité de cette journée? tous, tous, tous,  hormis les absents....

            Encore merci à Monsieur Hassim, encore merci à notre ami Yvan, bipède symbole  de la bonne humeur et de la convivialité....

           Merci encore à tous les collègues de Yvan qui ont fait de cette journée une sortie mémorable.

           Rendez-vous est maintenant donné  à la Nationale à Séverac le Château du 5 au 7 mai. Le 32 Deuche Club y sera présent...

 

 

                                                                      Rédaction: J & T

 

 

 

 

SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
SORTIE A MAGNANAC (10/04/16)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DULAC Eric 28/10/2016 20:00

Superbe reportage qui décrit bien l'ambiance de la journér. C'est toujours un plaisir de lire J & T!